Maladie de Lyme chez le chien : symptômes, causes, diagnostic et traitement

La maladie de Lyme est une infection très courante dans les régions comme la France, où l’on trouve des tiques, particulièrement des tiques du genre ixodes. Ces dernières, vectrices de nombreuses maladies, apprécient spécialement le sang des mammifères. Hommes, chiens, chats, rongeurs et animaux sauvages…

Tous sont susceptibles d’être mordus un jour ou l’autre par une tique, et, de ce fait, de contracter la fameuse maladie de Lyme.

Comment la détecter sur votre animal, et comment la soigner ? C’est que nous allons voir maintenant.

La maladie de Lyme, c’est quoi ?

La maladie de Lyme, également appelée borréliose de Lyme, est une bactérie, la borrélia Burgdorferi (du nom de la personne qui l’a découverte, Willy Burgdorfer) qui est transmise par une tique lors d’une morsure à travers la peau des chiens.

Les tiques sont très actives à partir du printemps, et ce, jusqu’à l’automne. Les femelles guettent des proies pour se gorger de sang, afin de se nourrir et de se reproduire.

La maladie a été reconnue dans la ville de Lyme (Connecticut). On la trouve en Amérique, surtout au Canada, mais aussi en Europe. La France est un pays où la tique est très présente, de par ses régions boisées. En effet, la tique aime se cacher dans les forêts, les hautes herbes, les buissons…

Détecter la maladie de Lyme sur son chien

Si vous vivez en milieu rural, vous aimez, en tant que maître, sortir votre chien dans la nature et faire de longues promenades avec lui.

De ce fait, vous avez malheureusement beaucoup de chances pour que votre animal se fasse mordre par des tiques, qui sont vectrices de maladies (comme la piroplasmose) et qui portent peut-être en elles la bactérie borrélia. burgdorferi.

Il est donc important de reconnaître les signes cliniques de la maladie de Lyme afin de soigner rapidement vote chien, votre chat, ou tout autre animal qui se serait fait mordre.

Les symptômes de la maladie de Lyme chez le chien

Le problème avec la maladie de Lyme, c’est qu’elle ne développe pas forcément de signes cliniques. Le temps d’incubation est quelquefois long (entre deux et cinq moins), et, lors de la première phase, elle peut passer inaperçue. Et c’est là qu’est tout le danger. En l’absence de traitement rapide, la maladie peut évoluer et devenir handicapante pour votre chien.

Néanmoins, si vous constatez ces symptômes chez votre chien, consultez vite votre vétérinaire :

  • Votre chien a de la fièvre ;
  • Il est fatigué ;
  • Une boiterie apparaît ;
  • Il a des douleurs articulaires (arthrite) ;
  • Le chien vomit ;
  • Votre compagnon développe un érythème migrant autour de la morsure de la tique, ou bien des plaques rouges apparaissent.

Ces symptômes, qui concernent la forme aiguë de la maladie, peuvent très bien passer inaperçus, voire être totalement absents. De plus, la maladie peut se résorber d’elle-même.

Sous sa forme chronique, la borréliose de Lyme se manifeste par une boiterie moindre, mais peut provoquer des troubles cardiaques, une myopathie, des problèmes rénaux et nerveux.

Nous voyons ici que la maladie de Lyme chez les chiens doit être diagnostiquée au plus vite par un vétérinaire sous peine de compromettre sa santé. L’infection peut rester silencieuse durant des mois et même des années dans certains cas, ce qui la rend particulièrement dangereuse.

Diagnostiquer la maladie de Lyme

Là aussi, l’infection a plus d’un tour dans son sac. Sans être indétectable, le vétérinaire a bien du mal à établir un diagnostic. Il faut bien entendu l’informer si votre chien a été mordu par des tiques, en plus de détailler les symptômes.

Le plus souvent, ce diagnostic sera posé selon l’état de santé du chien, mais aussi grâce à un test sanguin (Westernblot). Ce test réagit aux anticorps produits lors de l’exposition à Borrélia.

Cependant, si votre chien a reçu un vaccin, ou s’il a déjà été en contact avec la bactérie, des anticorps seront présents dans le sang. Si le test revient avec un résultat positif, cela ne signifie donc pas qu’il a la maladie de Lyme. Seulement que des anticorps contre la borréliose de Lyme sont présents.

C’est pourquoi votre vétérinaire va aussi chercher dans les symptômes de votre chien pour confirmer ou infirmer le diagnostic.

En cas de rougeur ou d’érythème autour de la morsure, un autre test, le PCR, peut être effectué pour détecter borrélia, mais seulement en laboratoire.

Quel traitement pour la maladie de Lyme chez le chien ?

Comme pour l’homme, le traitement de la maladie de Lyme sera antibiotique, pour éliminer la bactérie. S’ajoutent à cela des anti-inflammatoires afin de soulager les douleurs articulaires.

Si les soins sont efficaces, que ce soit chez le chien ou le chat, il faut tout de même consulter son vétérinaire à la moindre suspicion d’infection de la borréliose, et ne surtout pas attendre. Les conséquences, nous l’avons vu, peuvent être dramatiques sur la santé des chiens si elle n’est pas traitée dès la première phase.

Sachez que certaines assurances santé pour animaux remboursent le vaccin, mais aussi le traitement contre la maladie de Lyme.

Misez sur la prévention pour protéger votre chien de la maladie de Lyme

Afin d’éviter que votre animal ne soit infecté par la bactérie que portent les ixodes, il y a plusieurs précautions à prendre, très simples, mais qui peuvent lui permettre de rester en bonne santé.

Ici, comme dans beaucoup de domaines, c’est la prévention qui peut éviter à votre chien un traitement peut-être lourd si la maladie n’est pas décelée à temps.

Retirez les tiques de votre chien

Précaution un peu pénible, mais indispensable, la vérification de la présence d’une tique (ou plusieurs) sur votre chien permettra de l’élimer le plus tôt possible. Sachez qu’il faut que la tique ait transpercé la peau de 48 à 72 heures pour la transmission de la bactérie. Plus vous agissez tôt, moins votre chien risque d’être malade.

Pour retirer une tique, il faut bien suivre les conseils donnés dans cet article, car mal faite, l’extraction peut favoriser le passage de borrélia dans le sang de votre compagnon. Vous pouvez aussi appliquer un produit répulsif pour éloigner les tiques.

Vaccinez votre chien contre la maladie de Lyme

Il existe un vaccin annuel contre la borréliose de Lyme. Celui-ci provoquera la production d’anticorps dans le sang rapidement afin d’éliminer la bactérie si votre chien est en contact avec.

Attention. Le vaccin ne protège pas contre toutes les maladies. La transmission de la piroplasmose ou encore l’anaplasmose se fait également à cause des tiques.

Ce qu’il faut retenir pour éviter la maladie de Lyme à votre animal

Récapitulons. La maladie de Lyme se transmet par des bactéries (borrélia), dont les signes cliniques ne sont pas toujours très visibles. Le vétérinaire doit faire un test sanguin ou même de la peau, ainsi des examens pour mettre le chien sous un traitement adapté.

Le diagnostic doit être fait très rapidement, dans la première phase, pour éviter l’infection, nuisible pour sa santé et occasionnant des douleurs et problèmes plus graves, même des années après la morsure.

On en conclut que contre la maladie de Lyme, rien ne vaut la prévention, par le vaccin, dans un premier temps, et par une surveillance constante de la présence de tiques sur la peau de votre chien ou chat.

S’il y a eu morsure, les enlever le plus vite possible et surveiller les symptômes qui peuvent apparaître dans les mois, voire les années qui suivent.

Curabitur sit Aenean mi, consectetur ut elit. tristique