Votre chien a des tiques ? Découvrez les méthodes pour les retirer sans danger

Du printemps jusqu’à l’automne, au moment où votre toutou et vous pouvez profiter d’une météo clémente, un ennemi presque invisible envahit nos bois et prairies : la tique. Faisant partie de la famille des acariens, ces petites bêtes sont une menace pour les mammifères, particulièrement pour l’espèce canine.

Si votre chien adore courir dans les forêts ou les hautes herbes, difficile d’y échapper. La seule solution pour éviter les maladies dues à une morsure de tique est d’enlever celle-ci le plus rapidement possible. Pour cela, il convient d’avoir les bons outils, et les bons gestes.

Comment enlever une tique de son chien ?

La tique, à l’image des moustiques et de la plupart des parasites, a besoin de sang pour se nourrir et assurer sa reproduction. C’est pourquoi elle est aux aguets et profite du passage des animaux comme les chiens pour grimper sur eux et mordre.

Son rostre (sorte de dard) va agripper et traverser la peau pour pomper le sang, aussi longtemps que la tique en a besoin. Cette dernière ne s’en ira que lorsqu’elle sera repue, ce qui peut durer plusieurs jours.

Plus elle reste longtemps, plus le risque de transmission de bactéries et de parasites est important. Il est donc indispensable, après chaque promenade avec son animal de compagnie, de vérifier entièrement son pelage à la recherche des tiques.

Opération qui peut d’ailleurs être fastidieuse, selon la longueur des poils de votre chien, leur couleur – une tique est moins détectable sur un pelage foncé – et la taille de la tique, qui peut être très petite.

Néanmoins, afin d’épargner à votre chien bien des soucis de santé, il faut absolument vérifier leur présence pour les éliminer au plus vite. Et pour les enlever, il existe plusieurs méthodes, pas forcément toutes bonnes à prendre.

Enlever une tique de son chien avec un tire-tique : efficace et sans risque

C’est la façon la plus sûre d’enlever une tique. Le tire-tique, ou pince à tique se trouve facilement, en pharmacie, sur Internet, en animalerie.

Il a la forme d’un crochet à deux pattes. Généralement, ils sont vendus par deux, un gros et un petit, afin de s’adapter à toutes les tailles de tiques.

La technique est très simple :

  • Une fois la tique détectée, il suffit de mettre les pattes du crochet autour d’elle. Il faut prendre garde à bien rester au contact de la peau ;
  • Une fois la tique prisonnière, il suffit de tourner doucement dans le sens des aiguilles d’une montre, jusqu’à ce que la tique se détache ;
  • Quand le parasite est enlevé, il faut le détruire et surtout, désinfecter la plaie de votre animal.

Technique risquée : retirer une tique avec une pince à épiler

Pendant longtemps, la méthode empirique pour ôter une tique de son chien était d’utiliser une pince à épiler.

Ce procédé est périlleux. En premier lieu, vous risquez d’appuyer trop fort, ce qui aura pour effet de faire saliver la tique et d’injecter des bactéries dans l’organisme du chien.

Ensuite, on a tous tendance à tirer avec une pince à épiler. Il ne faut jamais tirer sur une tique. C’est le meilleur moyen pour que la tête de la tique reste sous la peau, avec les conséquences que ça engendre (risque accru de maladies).

Si vous n’avez pas d’autres alternatives, appliquez la technique de rotation en sens horaire, n’appuyez pas fort sur la pince et surtout, désinfectez la plaie du chien même si elle est petite.

Comment décrocher une tique sur un chien sans pince ni tire-tique ?

Imaginons que vous n’ayez sur vous ni pince à tique ni pince à épiler… (par exemple lors de vacances). Vous n’aurez pas d’autres choix que d’utiliser… vos doigts.

Bien entendu, cette astuce doit être utilisée en dernier recours, il vaut toujours mieux avoir un tire-tique sur soi, d’autant que ce dernier ne prend pas de place. Même si c’est vivement déconseillé, voici la marche à suivre :

Ici, les mêmes précautions seront à prendre que pour la pince à épiler. Ne pas écraser la tique, et tourner dans le sens des aiguilles d’une montre. Enfin, pensez à désinfecter avec un antiseptique.

Dans tous les cas, surveillez l’évolution de la plaie. Si vous constatez un érythème migrant, des plaques rouges, ou si le comportement de votre chien change (moins vif, perte d’appétit), allez vite chez le vétérinaire, qui lui prescrira un traitement antibiotique.

Débarrasser son chien des tiques : ce qu’il ne faut pas faire

Plusieurs méthodes ont été utilisées au fil du temps pour enlever des tiques.

Parmi elles, celle d’utiliser des substances chimiques, comme de l’éther ou de l’alcool pour endormir la tique. Il ne faut jamais faire ça.

En effet, sous l’action du produit, la tique régurgite dans l’organisme du chien, avec les bactéries potentiellement présentes si la tique est infectée.

Pourquoi il faut enlever les tiques de son chien ?

Les tiques sont des parasites se gorgeant de sang. Ainsi, elles passent d’un animal à un autre (attention d’ailleurs aux rongeurs, souvent infestés), et deviennent porteuses de germes pathogènes, comme la borrélia (Lyme).

Les maladies vectorielles à tique sont nombreuses et dangereuses. Si la borréliose à Lyme est la plus connue, la babésiose, l’anaplasmose, l’hépathozoonose, sont aussi de véritables menaces pour votre chien.

Notez qu’il existe des vaccins pour deux des maladies : la babésiose et la maladie de Lyme. Si votre chien est souvent dehors dans la nature, il serait peut-être pertinent de le faire vacciner chez le vétérinaire.

Notez que la vaccination ne protège pas contre toutes les maladies. Vous devez donc éliminer les tiques de votre chien quand même s’il en attrape.

Certaines assurances pour les animaux ou mutuelles remboursent les frais occasionnés par les maladies dues à des morsures (et non pas piqûres) de tiques.

Là aussi, il peut être intéressant de se renseigner si vous vivez dans une zone à risque, comme à la campagne par exemple.

Pour éviter les morsures de tique, pensez à la prévention

Afin d’éviter les morsures de tique, vous pouvez appliquer un répulsif pour chien anti-tique sous forme de collier, spray ou pipettes.

Certains utilisent également des huiles essentielles, mais attention, ces huiles ne sont pas recommandées pour votre partenaire canin. Quoi que vous choisissiez, demandez toujours l’avis du vétérinaire ou du pharmacien.

ultricies eleifend justo libero massa elit. porta.