Apprendre la propreté à son chiot

chien propre

Lorsque l’on adopte un chiot, la principale chose que l’on souhaite c’est qu’il soit propre assez rapidement. Effectivement, que ce soit pour de simples raisons d’hygiène évidentes ou tout simplement pour instaurer une bonne cohabitation avec lui, apprendre la propreté à son chiot est primordial !

Pourquoi mon chiot/chien est malpropre ?

Avant de commencer tout apprentissage, il convient de savoir pourquoi est ce qu’un chiot (ou un chien déjà adulte) ne parvient pas à être propre. Voici donc les 4 causes principales :

Cause n°1 : Un défaut d’apprentissage

L’apprentissage de la propreté est, comme son nom l’indique, un apprentissage. De fait, si rien n’est fait pour favoriser cet apprentissage et que vous ne comptez que sur le temps qui passe… Il est certain que votre chiot/chien fera ses besoins où bon lui semble.

Ainsi, pour les chiots qui viennent d’arriver à la maison, il faudra se montrer patient car un apprentissage ne se fait pas en 1 jour.

Heureusement pour certains maîtres, il existe des chiots qui comprennent très vite (si on leur apprend correctement bien entendu). Mais pour d’autres, le chemin vers une propreté impeccable sera plus long. Il ne faudra absolument pas se décourager !

Cause n°2 : Une incapacité physique à se retenir

Cette cause peut concerner les jeunes chiots, les chiens adultes malades ou encore les chiens âgés. Je m’explique :

Un chiot, jusqu’à ses 6/8 mois, n’aura pas forcément les capacités physiques pour se retenir tout simplement parce qu’il n’aura pas encore acquis les réflexes neurologiques pour contrôler sa vessie ni musclé suffisamment ses sphincters.

A l’inverse, un chien âgé devenu incontinent par exemple aura, quant à lui, simplement perdu ses réflexes neurologiques et pourra également être victime d’une altération du fonctionnement de ses sphincters.

Puis, certains chiots/chiens peuvent également souffrir de problèmes de santé qui influent sur leur propreté. Cela concerne principalement les problèmes rénaux. N’hésitez pas à consulter votre vétérinaire pour écarter une éventuelle maladie.

Enfin, l’incapacité physique à se retenir concerne également les chiots/chiens qui sont laissés seuls trop longtemps sans la possibilité de sortir faire leurs besoins.

Cause n°3 : Des difficultés à gérer la frustration

Des malpropretés peuvent être présentes également pour les chiens qui sont habitués à toujours obtenir ce qu’ils veulent (en faisant les yeux de chiens battus, n’est-ce pas…). En clair, en accordant toute son attention à un chiot/chien, en répondant toujours à ses demandes et en acceptant tout et n’importe quoi, on apprend au chiot/chien à faire ce qu’il veut, quand il veut.

Ainsi, dès lors qu’il n’est pas « d’accord », contrarié ou tout simplement frustré : il le fait savoir ! Je ne parle pas ici de vengeance mais simplement d’un comportement réflexe pour extérioriser un inconfort émotionnel.

Cela peut donc se traduire en malpropretés, notamment en milieu des pièces, ou en hauteur (canapé, lit, etc.). Cela sera également accompagné en général de destructions, notamment au niveau des issues.

Cause n°4 : Des difficultés à gérer la solitude

Il y a les chiots/chiens qui n’aiment pas rester seuls et qui le font savoir, mais il y a également les chiots/chiens qui paniquent complètement à l’idée d’être séparés de leur maître. C’est l’un des problèmes les plus fréquents que l’on rencontre en éducation et rééducation canine.

Pour cette cause, les malpropretés seront souvent accompagnées de vocalises, de destructions et, de manière générale, d’un comportement d’hyper attachement au quotidien. Les selles seront d’ailleurs la plupart du temps plutôt molles.

Comment apprendre à son chiot/chien la propreté ?

Afin de permettre un résumé des bonnes pratiques pour apprendre la propreté à un chiot/chien, laissez-moi vous lister les 6 principaux conseils à suivre pour y parvenir.

Conseil n°1 : Respectez toujours la règle du « pas vu, pas pris ». Le chien est un animal qui vit dans l’instant présent. Il ne comprendrait alors absolument pas votre énervement face à une « bêtise » qu’il aurait faite plusieurs heures avant.

Conseil n°2 : Réduisez l’espace de votre chiot/chien lors de vos absences. Lui laisser un accès libre à toute la maison ou tout l’appartement ne fera que le stresser davantage.

Conseil n°3 : Instaurez un espace interdit chez vous, où votre chiot/chien n’aura pas le droit de vous suivre. Cela lui apprendra à gérer la solitude même lorsque vous êtes dans la maison.

Conseil n°4 : Sortez votre chiot/chien aux moments opportuns à savoir : après le repas, une sieste ou une séance de jeu/excitation afin de mettre toutes les chances de votre côté pour qu’il fasse ses besoins pendant la sortie.

Conseil n°5 : Si vous prenez votre chiot/chien sur le fait : réagissez ! Dites fermement « non » et accompagnez-le dehors. Si par chance, il termine ses besoins dehors, alors félicitez le grandement, quitte à paraitre ridicule ! N’hésitez pas à en faire des tonnes (voix très aiguë, sourire aux lèvres, etc.).

Attention, félicitez votre chiot/chien d’avoir fait ses besoins dehors uniquement lorsqu’il a terminé son action, sinon cela pourrait le bloquer.

Ce qu’il ne faut absolument pas faire :

Mettre la truffe du chiot/chien dans sa « bêtise » :

C’est humiliant et cela ne sert à rien du tout. Cela pourrait même encourager votre chiot/chien à manger ses excréments par la suite.

Gronder un chiot/chien que l’on a pas vu faire (cf conseil n°1) :

Nettoyer les excréments et/ou l’urine à l’eau de javel. L’eau de javel attire les chiens et leur donne envie de refaire par dessus. En effet, l’eau de javel a une odeur qui ressemble particulièrement à celle de l’urine d’un point de vue canin.

Laisser à son chiot/chien un libre accès complet à toute la maison :

Ne pas proposer suffisamment de balades, ne serait-ce qu’hygiéniques à son chiot/chien.

Perdre patience !!!

En effet, ce sera ainsi le mot de la fin : apprendre la propreté à son chiot/chien nécessite une grande patience. Il ne faut pas s’énerver ni gronder son chien dès qu’il n’a pas pu se retenir.

Sortez-vous de la tête que votre chien agit ainsi pour se venger ou pour vous énerver ou encore parce qu’il « trop bête ».

Le plus important sera de déterminer et comprendre la cause et ainsi trouver des solutions adaptées.

Je vous recommande de consulter à la fois un vétérinaire (pour écarter d’éventuels problèmes physiques) ainsi qu’un éducateur canin professionnel pour vous aider dans cet apprentissage si la malpropreté de votre chien persiste.

Dressez votre chien en 15 min par jour


⇨ Le livre de dressage N°1 des ventes 

15 minutes par jour pour voir des premiers résultats concrets en 15 jours. Une façon de vous dire que votre (re)-prise de contrôle est à portée de main !

Apprendre la propreté à son chiot / chien
5 (100%) 1 vote

leo venenatis elit. mi, ipsum ipsum Lorem Phasellus velit, risus