Que faire quand votre chien mordille

chiot qui veut jouer

Un chiot qui mordille, c’est mignon au début mais ça peut vite faire mal ou faire des dégâts partout dans la maison.

Dans cet article vous comprendrez pourquoi votre chiot mordille (que ce soit vous ou divers objets) mais surtout comment faire pour empêcher, limiter et supprimer ce comportement.

Chiot qui mordille : un comportement naturel

Sachez qu’un chiot qui mordille est un chiot tout à fait normal. En effet le fait de mordiller est complètement naturel pour le chiot.

Ainsi, le chiot se sert effectivement de sa mâchoire et de ses dents pour découvrir ce qui l’entoure. Comme pourrait le faire un enfant qui porte tout à sa bouche lors des premiers mois (même si la comparaison entre un chiot et un enfant peut paraitre délicate, vous voyez l’idée).

Bien entendu, malgré la normalité de ce comportement, cela ne signifie pas qu’il sera acceptable, d’autant plus s’il est proposé de manière excessive et ingérable !

Chiot qui mordille : pourquoi ?

Le chiot mordille donc pour découvrir son environnement mais aussi pour jouer. C’est une activité très juvénile qui peut passer avec l’âge mais qu’il est toutefois nécessaire de contrôler pour éviter tout débordement. Il ne s’agit pas de faire confiance au temps qui passe pour résoudre un problème.

De plus, un chiot peut (continuer à) mordiller tout simplement parce qu’il a compris que cela permettait d’obtenir toute l’attention de ses maîtres. En effet, un chiot qui mordille les mains est quasiment certain d’obtenir une réponse (qu’elle soit positive ou négative) de la part de sa « victime ». Mais encore, le chiot qui mordille une paire de chaussures ou un pied de table est également certain d’obtenir une attention, quelle qu’elle soit.

Comprendre le fonctionnement du chiot

Pour comprendre le fonctionnement du chiot, il faut retourner quelques semaines en arrière lorsqu’il était encore avec sa mère et sa fratrie. La mère, si cette dernière est une bonne mère, inculquera à ses chiots divers apprentissages que les futurs adoptants devront poursuivre.

L’apprentissage de la morsure inhibée fait d’ailleurs partie de ces divers apprentissages que les futurs adoptants devront poursuivre.

L’inhibition de la morsure c’est finalement lorsque la mère apprend à ses petits à contrôler la force dans leur mâchoire, notamment à travers les séances de jeu entre membres de la fratrie. Et si cet apprentissage n’a pas correctement été fait, il pourra d’ailleurs être plus compliqué d’apprendre à un chiot à ne plus mordiller. Tout simplement parce qu’il n’aura pas eu de bagarre initial solide pour intégrer cet auto contrôle.

Mais rien n’est perdu et il est toujours temps de commencer ou, au mieux, de poursuivre cet apprentissage.

Chiot qui mordille : faire cesser le comportement

Nous l’avons vu, le comportement de mordillement est tout à fait naturel chez le chiot. Il pourra donc être difficile de vouloir supprimer totalement un comportement naturel. Toutefois, des techniques existent pour limiter la « gravité » de ce comportement. Et faire en sorte que ce comportement juvénile soit supportable au quotidien.

chiot qui veut jouer

5 conseils à appliquer pour gérer les mordillements de votre chiot

Conseil n°1 : Avoir une attitude cohérente

Toutes les résolutions de problème passent avant tout par une cohérence dans l’attitude des êtres référents : vous !

Ainsi, je vous recommande de toujours être à l’initiative des contacts afin que votre chiot comprenne qu’il n’a pas à vous quémander de l’attention.

Etre à l’initiative des contacts signifie ne plus accorder votre attention lorsque votre chiot vous demande des caresses, une séance de jeu ou votre attention de manière générale, que ce soit à travers des aboiements, des pleurs des sauts ou des mordillements.

Tous les membres de la famille doivent adopter la même attitude pour garder une cohérence au sein du groupe social du chiot. L’idéal étant d’informer également toutes les personnes qui seront en contact avec lui d‘ailleurs.

Concrètement, cela se traduit par le fait d’ignorer un chiot lorsqu’il quémande de l’attention (notamment par des mordillements) et couper tout contact social (ne pas le regarder, ne pas le toucher ni lui parler), quitte à changer de place/de pièce par exemple, et lui tourner totalement le dos. Une fois que le chiot a renoncé, on pourra alors lui accorder toute notre attention.

On apprend ainsi au chiot que renoncer, c’est gagner ! Et cela participe à l’apprentissage des auto-contrôles !

Conseil n°2 : Mettre en place un cadre de vie rassurant et des règles de vie à la maison

Pour qu’un chiot se sente bien et coopère avec ses maîtres, il est nécessaire de lui proposer un cadre de vie rassurant mais surtout des règles de vie à la maison.

Les règles de vie peuvent être perçues comme trop fermes, trop strictes, et pourtant, elles participent grandement au bien être et à l’équilibre du chiot.

En effet, laisser au chiot toutes les libertés ne le rendra pas plus heureux, bien au contraire !

Conseil n°3 : Proposer une activité masticatoire adaptée à votre chiot

Nous l’avons vu, le fait de mordiller est un comportement tout à fait naturel chez le chiot. Vous devez donc lui proposer des activités masticatoires contrôlées, pour éviter qu’il ne s’occupe de vos chaussures ou de vos pieds de table par exemple.

Ainsi, il existe de nombreux jouets solides que vous pourrez donner à votre chiot afin qu’il s’occupe à le mastiquer. De plus, sachez que cette activité (même pour les chiens adultes) est indispensable et devrait être proposée quotidiennement.

Attention toutefois à donner des jouets prévus à cet effet, on évitera ainsi les jouets « peluche » qui ne sont pas vraiment adaptés à la mastication car ils pourront facilement être avalés par le chiot.

Conseil n°4 : Isoler le chiot si besoin

Le chien est un animal social qui a besoin d’être entouré pour se sentir bien dans ses pattes. Ainsi, si son comportement devient trop excessif et ingérable pour vous : vous pouvez l’isoler dans une pièce.

Attention, l’isolement ne doit pas excéder plus de 5 ou 10 minutes, auquel cas votre chiot ne comprendra plus le sens de cette « punition ».

Conseil n°5 : Le contact avec d’autres chiens

Les chiots apprennent très vite au contact de chiens adultes équilibrés. En effet, les remises en place permettront au chiot de comprendre les limites qu’il ne doit pas franchir dans ses contacts.

Attention, il ne faut pas mettre votre chiot avec n’importe quel chien adulte, il est essentiel que le chien en question soit équilibré et sache remettre en place le chiot sans le traumatiser.

 Les « remises en place » permettront à votre chiot d’apprendre et/ou de renforcer ses codes canins, mais aussi d’apprendre à gérer et contrôler ses émotions telles que l’excitation et la frustration.

Dressez votre chien en 15 min par jour


⇨ Le livre de dressage N°1 des ventes 

15 minutes par jour pour voir des premiers résultats concrets en 15 jours. Une façon de vous dire que votre (re)-prise de contrôle est à portée de main !

Chiot qui mordille : pourquoi et que faire ?
5 (100%) 1 vote

elit. leo. fringilla consectetur eget dictum Aliquam felis odio lectus at Phasellus